Tohu-Bohu

Forum généraliste
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Haters are gonna hate

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
JB40230
Tohu-Bohien
Tohu-Bohien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9584
Age : 40
Localisation : Paris XVII
Emploi : Performance and continuous improvement
Loisirs : Deep throat adventures
Date d'inscription : 26/01/2005

MessageSujet: Haters are gonna hate   Ven 17 Juin - 12:29

Haters are gonna hate : de la critique sur Internet

L'année arrive bientôt à sa fin, et s'il y a bien une chose que j'espère vous avoir transmise, c'est que les commentaires sont la chlamydiae de l'Internet (je laisse d'ailleurs les commentaires de ce blog ouverts dans un simple but de démonstration pédagogique). Certes les spams, les tordus et les bécassines sont les premiers à saccager les articles, mais il faut au moins leur reconnaître une qualité : ils ne sont pas malveillants. La pire espèce est la critique qui se veut intelligente, bien-pensée et/ou subversive, mais qui s'avère être un magma d'animosité croupie. Que cache-t-elle? Comment lutter contre ce fléau?

§1 - La critique comme instrument de pouvoir


Ne nous méprenons pas : moi-même, si je payais une connexion internet (je suis actuellement connecté au wifi des Amis de la Mimolette), j’essaierais de rentabiliser chaque denier en déposant ma petite crotte partout. Cela me semble légitime. Donner son avis n'est pas répréhensible en soi, bien que peu d'avis soient réellement transcendants. Là où la critique va poser problème, c'est quand elle sera violente et qu'elle n'apportera qu'une sale ambiance.

A - La mauvaise critique pour les nuls


En règle générale, la mauvaise critique est facile à appréhender. Voici néanmoins une liste d'exemples pour apprendre à les dénicher plus rapidement :

La critique postillon : "Put1 C koi cet merde sérieux????". Une critique convainte, forte en argumentation.

La critique suicidaire : "Va te pendre, t'es trop cave". Véritable hymne à la tolérance, la critique suicidaire se trouve en majorité sur les sites de partage de vidéos (YouTube, Dailymotion...)

Un bon conseille pour voir de beaux spécimens de haters : n'importe quelle vidéo d'Amandine du 38.

La critique logique : "Franchement si c'est pour écrire ça, c'est pas la peine". Ah? Ah ben d'accord (ne pas hésiter à enchaîner à votre tour les réponses insipides).

La critique qui se lit d'une traite : "Nul". Okay.

La critique personnelle : "Salut Natacha. Tes propos m'étonnent un peu étant donné ton comportement plus que limite au pot de départ de Bertrand en 2005". La proximité, cette merveilleuse rhétorique.

La critique qui en dit long : « Alors comme ça tu aimes le chorizo? Bien bien bien ». Enfin! Quelqu’un qui ose se mouiller et qui n’a pas peur de prendre parti!

La critique de roublard : « ambiguë, pas ambigüe ». OUCH ! Ca appuie où ça fait mal, pas vrai?

On compte aussi le célèbre Point Godwin et autres sophismes parmi les critiques délirantes.

B - De la nécessité du mème "Haters Are Gonna Hate"

"Haters are gonna hate" est une maxime qui signifie littéralement : "les haineux vont haïr". Notre équivalent français serait sûrement : "quand on veut tuer son chien, on dit qu'il a la rage".

Le hater n'est pas une personne envieuse, ni motivée par la jalousie. Elle pourrait être décrite comme une sorte de rabat-joie maléfique. Dans ces conditions, quelle est la meilleure réaction à envisager? Lui répondre, sachant que même si votre répartie est irréprochable, vous ne pourrez pas gagner? Pleurer un bon coup? Soyons sérieux.

Non, la meilleure chose à faire est de s'en moquer éperdument, et continuer son bonhomme de chemin. Être libre. En ce jour particulier pour les bacheliers, citons Epictète : "[...] il y a été et hiver, fécondité et stérilité, vertu et vice, et tous les couples de contraires qui servent à l'harmonie de l'univers" (Entretiens, livre I, XII, 8-16, dans Les Stoïciens, La Pléiade, éd. Gallimard). Ce que Nana Mouskouri a traduit quelques siècles plus tard par "Il faut de tout pour faire un monde".

§2 - Anatomie d'une bonne critique


Plusieurs commandements à suivre pour faire une critique digne d'intérêt :

1) Vérifiez les conditions dans lesquelles vous écrivez le commentaire. Êtes-vous atteint d'un eczéma purulent qui vous empêche de dormir? Avez-vous faim? Souffrez-vous globalement de frustration en ce moment?

2) Demandez-vous si votre critique fait avancer le schmilblick. Va-t-elle amener un débat d'idées? Avez-vous argumenté ou donné un simple ressenti?

3) Privilégiez toujours l'humour. Une critique faite avec humour aura plus de chances d'être entendue. Si vous n'êtes pas drôle, abstenez-vous.

4) Critiquez si vous savez de quoi vous parlez, si c’est votre métier ou que vous avez de solides connaissances dans le domaine. Inutile de venir étaler une pseudo-science sur le sujet simplement parce que c'est ce que vous pensez être juste. Les gens ont assez de problèmes comme ça.

Sans oublier les remarques de bon sens : évitez les poncifs, les répétitions, le langage SMS, les insultes et le hors-sujet. Tout devrait alors bien se passer.

10:28 Publié dans Théorie de l'Internet
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tohu-bohu.forumactif.com
 
Haters are gonna hate
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» toi que je ne connais pas
» Invitation à celui qui détient un petit savoir
» Les 3 compagnons déserteurs lors de l'expédition de Tabouk
» L'endroit pour discuter entre Chtis ...
» Je ne sais plus quoi faire...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tohu-Bohu :: Agora :: Bric à brac :: Focus-
Sauter vers: