Tohu-Bohu

Forum généraliste
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Il était une fois à l'Education Nationale

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Guigo
Arbre sâcré
Arbre sâcré
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1780
Age : 36
Localisation : Patatland
Emploi : Fantôme à l'Education Nationale
Loisirs : HEAVY METAL OVER DRIVE
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: J'ai eu une promotion !   Jeu 4 Oct - 23:37

Pour cette année, j'en profite pour donner des ptites nouvelles quoi, j'ai eu une sorte de promotion.
Eh oui, je ne suis plus simple "T.Z.R.", non messieurs-dames, je suis maintenant, "T.Z.R.-B.M.P."...Ca flashe hein ?
Cela dit, je tolère encore le tutoiement...
Donc me voilà Titulaire sur Zone de Remplacement - Bloc de Moyen Provisoire, pour 9 heures au lycée de Patatland où on a bien voulu me laisser m'occupper à moi tout seul des sections S.T.G. (ex-STT) en me faisant venir pour 2 heures à chaque fois, 4 fois par semaine, 1h30 de route aller-retour, même le samedi matin ! Ca tombe bien, je m'en foutais moi de passer mon samedi matin avec ma femme, revenue dans le foyer familial la veille au soir...Ah mais peut-être ne savez-vous pas que l'Education Nationale nous a encore fait une sale blague en envoyant ma femme dans l'académie de Nantes ? Non ?
Bon, eh ben ce sera l'objet de mon prochain billet d'humeur !
P.S. En plus je tiens à dire que j'ai bien fait de pas voter Sarko : je bosse plus que l'année dernière (puisque l'année dernière je branlais presque nada), mais je suis pas payé plus pour autant ! Je suis vraiment laissé pour compte...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JB40230
Tohu-Bohien
Tohu-Bohien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9584
Age : 40
Localisation : Paris XVII
Emploi : Performance and continuous improvement
Loisirs : Deep throat adventures
Date d'inscription : 26/01/2005

MessageSujet: Re: Il était une fois à l'Education Nationale   Mer 6 Fév - 15:52

Même si cela fait longtemps qu'il n'y a plus de profs qui passe par ce forum :


A PROPOS DES ENSEIGNANTS
Vu sous cet angle....Il faut reconnaître que
seule une révolution pourrait changer les choses !

Actuellement, le temps de travail d'un enseignant de Collège ou de Lycée est de
18 heures par semaine (20 heures pour l'EPS). C'est, pour les professeurs
certifiés, le seul élément fixe et clair relatif au temps de travail qui leur
est demandé. Il a été fixé par un décret datant de 1950.
Rendez-vous compte !
18 heures par semaine ! Quel salarié ne voudrait
pas travailler aussi peu pour d'aussi bons salaires ?
Comment le législateur a-t-il pu créer en 1950
un statut aussi avantageux ?




En fait, ce temps a été conçu en prévoyant qu'un
enseignant travaille 1,5 heures chez lui pour une heure devant élève afin de préparer
ses cours, évaluer les élèves et actualiser ses connaissances dans sa
discipline. Cela fait 18 fois 2,5 heures (1 devant les élèves et 1,5 à la
maison), soit 45 heures hebdomadaires.
En effet, le temps de travail légal de l'époque s'il était légalement
de 40 heures par semaine, était en réalité d'environ
42h par semaine sur 52 semaines.
Mais que s'est-il passé depuis pour les
enseignants ? Rien !
Alors que pour les autres salariés il y a eu la
3ème semaine de congés payés en 1956, puis la 4ème en 1969. Les 40 heures
réelles ont été atteintes au début des années 70 (elles étaient un droit depuis
1936).
Mais ça n'est pas fini : il y a eu les 39 heures et la 5ème
semaine
en 1982, puis les 35 heures en 2000.
En somme, le temps de travail hebdomadaire pour
les salariés a baissé
de 25%. Mais les enseignants doivent toujours le
même service.

C'est au moins un enseignant qui écrit cela,
vous dîtes-vous en
lecteur éclairé ! Certes je l'avoue, je fais partie de ces
privilégiés.

Car comment peut-on parler de temps de travail sans
parler des vacances ?
Eh bien justement, le législateur a tout prévu
et cela de deux façons
:
D'abord, 45 heures dues quand les autres
devaient 42, ça c'est pour les petites vacances (Toussaint, Noël, Pâques). Donc
notre temps de travail était annualisé.
Mais, et les 2 mois d'été alors ? Là, c'est un
tout petit peu plus compliqué. Certains enseignants ne le savent même pas
d'ailleurs. Cela se situe au niveau de la grille des salaires. Notre grille a été,
elle aussi, fixée en 1950 au même niveau que les autres cadres de la fonction
publique recrutés avec un concours au niveau Bac +3. Mais à cette grille, il
nous a été retiré 2 mois de salaires, puis le
résultat a été divisé par 12 (pour recevoir un salaire
chaque mois).
Par exemple si un inspecteur des impôts est payé
2000 Euros par mois il recevra 24000 Euros par an, alors que pour la même
qualification un enseignant recevra aussi 2000 Euros par mois mais sur 10 mois,
soit
20000 Euros par an. Cette somme est ensuite
divisée par 12 et donne
1667 Euros par mois.
Et oui, chers lecteurs, les enseignants ne sont
pas payés pendant les
grandes vacances.

Oui bon d'accord, peut-être que nous ne sommes
pas si privilégiés que
cela concernant le temps de travail.
Mais côté salaires, quand même, nous ne sommes
pas à plaindre ! Soit, comparons :
Nous sommes nettement en dessous de la moyenne
des cadres du privé
comme du public. Mais, à mes yeux, l'exemple le plus
frappant de dégradation de la valeur que la nation accorde à ceux qui éduquent
ses
enfants est le suivant : Le salaire de départ d'un
enseignant en 1970
était 2 fois supérieur au SMIC. Aujourd'hui, il
n'est plus que 1,2
fois plus élevé. Autrement dit, si comme le PS
l'a écrit le SMIC augmentera de 25% au cours des 5 ans à venir (et l'UMP
l'a augmenté au même rythme
annuel dès cette année), un enseignant débutant
gagnera moins que le
SMIC.
Faudra-t-il en arriver là pour que la société se
rende compte de la
dégradation de notre situation ?
Je n'évoquerais pas les conditions de travail,
l'évolution des élèves, les réunions multiples,.
Alors oui, le décret de 1950 est vieux ! Il est
vraiment temps de le
toiletter comme le disent nos gouvernements !
Mais dans quel sens ?
En travaillant plus pour gagner autant ?

Laurent TARILLON, Enseignant de sciences
économiques et sociales,
Grenoble.

Merci de faire suivre aux enseignants et à ceux
qui voient notre
métier comme le nec plus ultra ! VENEZ donc NOUS
REMPLACER AU LIEU DE
NOUS CRITIQUER !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tohu-bohu.forumactif.com
Tyler Durden
Tohu-Bohien
Tohu-Bohien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12661
Age : 38
Localisation : 48°52 2°20
Emploi : educateur dans un centre spécialisé pour Nivernais
Loisirs : le bilboquet, le curling sur sable, la poésie norvégienne du 14ème siecle
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: Il était une fois à l'Education Nationale   Mar 11 Juin - 16:08

Un prof suspendu pour avoir diffusé "Saw" à ses élèves de 11 ans

Par Maud Descamps

Publié le 11 juin 2013 à 11h12 Mis à jour le 11 juin 2013 à 14h45

EXCLU EUROPE1.FR - Le professeur de maths d’un collège de Colombes, dans les Hauts-de-Seine, a été suspendu une journée.

"Et dire que vous allez voir votre premier film d'horreur en cours de maths". Voici les mots prononcés, lundi, par un professeur de mathématiques du collège Jean-Baptiste Clément, à Colombes, dans les Hauts-de-Seine, juste avant de diffuser, devant ses élèves de sixième, l’un des opus de la série de films d’horreur Saw.

Un film interdit aux moins de 16 ou 18 ans selon les pays, culte pour les amateurs du genre, mais qui a "largement de quoi choquer un élève de 11 ans", témoigne Jean-François Launay, père d’un des élèves qui se trouvaient dans la salle de classe lundi.
Le professeur "a été exclu une journée"

"Lundi soir mon fils est rentré du collège visiblement gêné, pas bien. Je l’ai donc interrogé et il m’a raconté que son prof de maths leur avait diffusé un film d’horreur pendant le cours", confie le parent d’élève à Europe1.fr. "En ce moment les professeurs assistent aux conseils de classe, donc les cours sont un peu raccourcis ou interrompus", précise le père de l’élève de sixième qui a aussitôt contacté la direction du collège.


La Fédération des conseils de parents d'élèves (FCPE) du collège a confirmé l’incident à Europe1.fr. "Le professeur a, pour le moment, été exclu une journée", nous explique-t-on. "Et nous sommes en train de voir quelle suite légale nous pouvons donner à cette histoire", ajoute-t-on. Le proviseur "m’a assuré que le professeur était convoqué mardi matin et suspendu dans la foulée le temps qu’il y ait une enquête administrative", abonde Jean-François Launay.

Un élève propose, le prof laisse faire

Contactée par Europe1.fr, la direction du collège se refuse à faire le moindre commentaire. Le proviseur précise, néanmoins, être en contact sur ce sujet avec le rectorat de Versailles. Selon le rectorat, c'est un élève de la classe qui aurait proposé de regarder ce film sur un site internet de streaming. Le professeur aurait laissé faire.

Situé en zone prioritaire d’éducation (ZEP), le collège est réputé pour accueillir quelques élèves difficiles. "Mais compte tenu de la situation et ses moyens, l’équipe enseignante et encadrante a toujours fait un très bon travail", tient à souligner Jean-François Launay, pour qui c’est un dérapage isolé.

bizarre que cela ne vienne pas d'un prof d’histoire de Picardie...

_________________
Dr. Peter Venkman: We came, we saw, we kicked its ass!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi
Singe savant
Singe savant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1393
Age : 38
Localisation : Rennes
Emploi : sans
Loisirs : BD, musique, Lacan, Cénèque
Date d'inscription : 20/12/2004

MessageSujet: Re: Il était une fois à l'Education Nationale   Mer 12 Juin - 11:43

En voilà un qui a vraiment la vocation... C'est dommage d'entendre ce genre d'histoire.
Forcément on se demande combien de profs prennent leur travail par dessus la jambe comme ça. Je ne me souviens pas non plus d'avoir jamais eu des cours raccourcis ou interrompus pour cause de conseil de classe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi
Singe savant
Singe savant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1393
Age : 38
Localisation : Rennes
Emploi : sans
Loisirs : BD, musique, Lacan, Cénèque
Date d'inscription : 20/12/2004

MessageSujet: Re: Il était une fois à l'Education Nationale   Mer 12 Juin - 12:09

Bon sinon pour mettre un peu positif dans la balance, vous pouvez lire Chagrin d'Ecole, de Daniel Pennac.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tyler Durden
Tohu-Bohien
Tohu-Bohien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 12661
Age : 38
Localisation : 48°52 2°20
Emploi : educateur dans un centre spécialisé pour Nivernais
Loisirs : le bilboquet, le curling sur sable, la poésie norvégienne du 14ème siecle
Date d'inscription : 18/01/2005

MessageSujet: Re: Il était une fois à l'Education Nationale   Mer 12 Juin - 13:16

je me souviens d'avoir vu Pulp Fiction en cours de philo...sifflote

_________________
Dr. Peter Venkman: We came, we saw, we kicked its ass!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JB40230
Tohu-Bohien
Tohu-Bohien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9584
Age : 40
Localisation : Paris XVII
Emploi : Performance and continuous improvement
Loisirs : Deep throat adventures
Date d'inscription : 26/01/2005

MessageSujet: Re: Il était une fois à l'Education Nationale   Mer 12 Juin - 18:49

Allo quoi! on parle de ZEP ici, ils l'ont déjà vu en CE2.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tohu-bohu.forumactif.com
mimi
Singe savant
Singe savant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1393
Age : 38
Localisation : Rennes
Emploi : sans
Loisirs : BD, musique, Lacan, Cénèque
Date d'inscription : 20/12/2004

MessageSujet: Re: Il était une fois à l'Education Nationale   Mer 12 Juin - 19:27

Attends, t'avais 17 ans quand tu faisais de la philo. Montrer Saw à des enfants de 11 ans c'est quand-même autre chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
JB40230
Tohu-Bohien
Tohu-Bohien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 9584
Age : 40
Localisation : Paris XVII
Emploi : Performance and continuous improvement
Loisirs : Deep throat adventures
Date d'inscription : 26/01/2005

MessageSujet: Re: Il était une fois à l'Education Nationale   Mer 25 Sep - 14:45

Le vrai sens de « qu'un sang impur abreuve nos sillons »

"J'en ai marre d'entendre les gens critiquer la Marseillaise à cause de cette phrase.
« qu' un sang impur abreuve nos sillons »

On ne peut pas leur reprocher leur ignorance, et ça ne devrait pas être
mon rôle de rappeler le sens, mais à l'éducation nationale, lors des fameux
cours d'éducation civique.


Avant de dire beurk c'est quoi ça, c'est raciste, c'est méchant blablabla,
il faudrait savoir ce qu'est ce sang impur ainsi que les sillons.
Alors explications de texte:


A l'époque ce qu'on appelait le sang pur c'était le sang des nobles
qui seuls pouvaient prétendre à des fonctions d'officiers dans l'armée.

Lors de la révolution et notamment de l'attaque des autrichiens, les
nobles se sont enfuis et ne restaient donc que des sangs impurs, par
opposition au sang pur, qui étaient des gens du peuple qui prenaient les
armes pour combattre l'envahisseur.

Et les sillons sont des tranchées creusées un peu partout dans la
campagne et les champs lors des sanglantes batailles.
"Qu'un sang impur abreuve nos sillons" signifie donc que c'est notre
sang impur à nous le peuple qui nourrira nos terres.

En aucun cas il ne s'agit du sang de l'ennemi.

Ce serait bizarre quand même de chanter que le sang de l'ennemi nourrit
nos terres, nos sillons.
On peut reprocher beaucoup de choses à la Marseillaise, notamment son
esprit guerrier, mais pas le sang impur, désolé pour les incultes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tohu-bohu.forumactif.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Il était une fois à l'Education Nationale   

Revenir en haut Aller en bas
 
Il était une fois à l'Education Nationale
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2
 Sujets similaires
-
» Que veux dire il était une fois PAPI
» [résolu][Grammaire] Il était une fois
» Faut-il obligatoirement mettre une relative après "il était une fois" ?
» Jeu de cartes il était une fois
» Ecriture d'un conte à partir des cartes "il était une fois"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tohu-Bohu :: Agora :: Café philo :: Salle des prof'-
Sauter vers: