Tohu-Bohu

Forum généraliste
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Alone in the Dark

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Guigo
Arbre sâcré
Arbre sâcré
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1780
Age : 36
Localisation : Patatland
Emploi : Fantôme à l'Education Nationale
Loisirs : HEAVY METAL OVER DRIVE
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Alone in the Dark   Mar 27 Juin - 11:14

Bon, comme je disais (en plagiant un peu Thierry Henry), l'autre soir, avec Momo, ct soirée vidéo !
"L'adaptation-choc du célèbre jeu vidéo" dit le teaser sur l'affiche de la jacquette...
Alone in the Dark est effectivement à la base un excellent jeu vidéo d'aventures fantastico-horrifiques : le but y est tout simplement de survivre en dézinguant des zombies et autres monstres bizarroïdo-voraces... On peut même dire que c'est un chef d'oeuvre du genre tant par ses ambiances, ses graphismes, que par sa diversité et sa difficulté (la preuve ? Momo ne l'a pas terminé, même s'il avoue que de n'y jouer que tout seul en pleines nuits d'hiver l'a un peu démotivé...)...
Le teaser annonçait aussi la sauce par une phrase du genre "la peur sort des Ténèbres"...
Ouais...ben pour la peur, je sais pas, mais le scénario, lui, c'est sùr qu'il y est resté dans les ténèbres !
Foulalaladenondvindiou !!!!! J'ai jamais vu un bordel pareil ! C'est tellement raté que c'est incompréhensible !
Si vous voulez un exemple, en guise de référence, d'un film nul, voyez ce navet (qui du coup, n'est pas un nanar !)
Bon, à la base donc, c'est mal pensé (y at-il un scénario ? Non et on s'en rend compte dès le début par un prologue paragraphe/voix off qui essaie mais ne parvient pas du tout à nous introduire dans les subtilités de l'histoire...), c'est mal tourné (ça fait un peu penser aux téléfilms catstrophes qui passent sur M6 les jours fériés), c'est mal coupé et mal monté (aucun rythme, mais alors aucun !) et finalement, mal joué aussi !
Je n'ose même pas essayer de vous raconter l'histoire...
Mais je retiendrai deux scènes qui m'ont particulièrement marqué par leur non-sens (sinon celui du nimportnawak) :
1°) La scène d'action introductive : Christian Slater (ah oui, il est dans ce film !) se fait poursuivre par un colosse (peut-être d'origine russe) dans un marché bondé...Y a donc des gens qui tombent sur des étals, des caisses qui tombent, etc... Et Christian tire sur le colosse, mais le colosse il se prend les bastos sans broncher, un peu comme Terminator...Christian finit par décider de s'enfuir du marché bondé, et -hop !-, il se retrouve dans une grande avenue déserte sur laquelle il se met à marcher en regardant autour de lui avec son air inspiré mais surtout intrigué (on sent bien qu'une menace se dessine)... Bon, ben on ne saura jamais qui était le colosse russe immortel, ni pourquoi il avait l'air d'en vouloir à Christian !

2°) La scène d'introduction de la donzelle de service. Elle bosse dans un musée (parce que y a un peu d'ésothérisme archéologico-mystique dans ce film) et Christian vient la voir à propos d'un artéfact qu'il a trouvé lors de sa mission de 6 mois dans la jungle du Paraguay (je vous avais prévenu c le bordel) : scène de retrouvailles apparemment puisque Christian est accueulli d'un long baiser langoureux...suivi, à l'étonnement (très mal joué) de Christian (et du spectateur) d'une belle baffe dans la gueule : Bah oui, il aurait pu doner de ses nouvelles quand-même... Ben oui mais il pensait qu'ils avaient rompu !...Sur ce, et plutôt que d'entendre ça plutôt que d'être sourd, Christian s'en va se pieuter... Arrivé dans son home mysthico-bouddho-hindou, il abandonne son fusil à pompe et son flingue sur le bureau (c pas la peine de le mettre sous l'oreiller, les monstres qui l'ont poursuivi toute la journée sont aussi allés se coucher).
Mais on sent qu'une présence s'approche...bruit de clefs dans la serrure, et v'la la donzelle qui rapplique (elle a les clefs...mais ils avaient pas rompu alors ? Ou on a rien compris ? Ou on m'aurait menti ?...). Elle range un peu les vêtements à Christian (mais elle va pas faire la lessive non plus, faut pas déconner...), et la v'la qui se met sur le lit et qui réveille Christian pour faire crac-crac (héros de film d'action, c plus ce que c'était : tu peux même plus roupiller tranquile pour te reposer de tes émotions...)... Et là c'est le drame : la bande son nous propose la chanson de Youssou N'Dour et Neneh Cherry, etl à, avec Momo, on a failli se pisser dessus.... chiale clap kelcon uh trampoli peur mouhaha hihi akelcon
Et après tout ça, le film continue... Ya de beaux effets spéciaux quand-même (les monstres), mais ça sert un peu à rien parce qu'on ne comprend rien à ce qui se passe, et comme les dialogues sont encore pire que ceux de Tomb Raider ou deSydney Fox, aventurière, et ben on n'est pas sortis de l'auberge à explications...
Au bout du compte, on attend la fin sans plus rien capter, ni rigoler d'ailleurs, et on se dit qu'il est peut-être temps de se remettre à STEVEN SEAGAL...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Alone in the Dark
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Mythologie de la Guerre des Etoiles: déconstruire Dark Vador
» flats et dark
» Dark vador ! le retour!!!!!!! une longue histoire!
» Le Dark Flow..noir débit
» Pourquoi Anakin Skywalker est-il devenu Dark Vador?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tohu-Bohu :: Détente :: La Toile :: Critiques-
Sauter vers: