Tohu-Bohu

Forum généraliste
 
AccueilAccueil  PortailPortail  GalerieGalerie  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La chute

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Guiguimaster
Tohu-Bohien
Tohu-Bohien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5612
Age : 37
Localisation : Ômiens
Emploi : Intermittant du spectacle dans l'éducation nationale
Loisirs : Avec un boulot pareil j'ai pas vraiment de temps pour ces conneries
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: La chute   Dim 2 Jan - 17:11


La Chute (Der Untergang)
Film allemand (2003). Drame, Historique. Durée : 2h 30mn.
Date de sortie : 05 Janvier 2005
Avec Bruno Ganz, Juliane Kohler, Alexandra Maria Lara, Corinna Harfouch, Ulrich Matthes Plus...
Réalisé par Oliver Hirschbiegel

site officiel : http://www.tfmdistribution.fr/lachute/

Synopsis :

Berlin, avril 1945. Le IIIe Reich agonise. Les combats font rage dans les rues de la capitale. Hitler, accompagné de ses généraux et de ses plus proches partisans, s'est réfugié dans son bunker, situé dans les jardins de la Chancellerie.
A ses côtés, Traudl Junge, la secrétaire particulière du Führer, refuse de l'abandonner. Tandis qu'à l'extérieur la situation se dégrade, Hitler vit ses dernières heures et la chute du régime.

Deux sources, un film
Le producteur et scénariste Bernd Eichinger (L'Histoire sans fin, Le Nom de la rose, Resident evil) a initié le projet et puisé la substance du film dans deux ouvrages : Les Derniers Jours d'Hitler, un best-seller de l'historien spécialiste de l'époque nazie Joachim Fest, paru en 2002, et "Jusqu'à la dernière heure : La dernière secrétaire d'Hitler", soit les mémoires de Traudl Junge -incarnée dans le film par l'actrice Alexandra Maria Lara-, traduites dans plus de 20 langues. "Avec Traudl Junge, explique le scénariste, je venais de trouver le personnage principal de mon film".
Il contacta ensuite Oliver Hirschbiegel, réalisateur de L'Expérience, pour que ce dernier en assure la mise en scène.

Les intentions du réalisateur
Selon Oliver Hirschbiegel, "le défi ne consistait pas à mettre en scène les personnages fictifs de façon crédible, mais à donner vie aux personnages réels, à les recréer à la manière d'un documentaire. Je ne voulais surtout pas qu'on ait le sentiment qu'il s'agit de comédiens interprétant un rôle (...). Les personnages historiques doivent être totalement crédibles". Dans un même souci de réalisme, le réalisateur limita au maximum l'utilisation d'éclairages artificiels.
Pour représenter l'atmosphère de la guerre, il décida également de se passer des traditionnelles scènes de combat spectaculaires : "dans le film, on n'aperçoit pas vraiment l'ennemi. Je me suis placé du point de vue des Allemands et j'ai adopté une approche quasi documentaire. c'est pour cela que j'ai tourné caméra à l'épaule (...)".
S'il hésita avant de s'engager dans le projet, Oliver Hirschbiegel finit par accepter, parce qu'il estimait qu'en tant qu'Allemand, c'était son "devoir historique d'accepter. (...) Personne n'a le droit de nous empêcher de parler de notre propre histoire -sauf nous-mêmes."



Un carton au box-office allemand
La Chute arrive en France auréolé d'un large succès auprès du public d'outre-Rhin. Environ 4,5 millions de spectateurs sont allés voir le film, dont plus de 100 000 dès le jour de sa sortie (un chiffre d'autant plus élevé qu'étant donnée la durée du film, le nombre des séances quotidiennes était forcément restreint).

Un rôle lourd à porter...
Certaines révélations ne font pas plaisir, loin de là. Bruno Ganz avoue avoir été stupéfait de constater, durant les auditions, à quel point il ressemblait à Hitler, du moins en apparence. Le tournage fut toutefois loin d'être évident. Les moments les plus pénibles pour l'acteur furent les scènes où il devait vociférer des propos antisémites. "Mais, précise-t-il,j'étais conscient de ces difficultés au moment où j'ai accepté d'interpréter le rôle".
Pour lui, le film est sans ambiguïté, et "porte un regard très dur sur la chute du régime. Un regard sans pitié. Et même si certaines situations peuvent donner le sentiment d'humaniser les personnages, et si Hitler n'est pas décrit du début à la fin comme un bourreau, l'idéologie véhiculée par les protagonistes est montrée comme totalement absurde et démente (...)".

...alors ils le portent à plusieurs
Plusieurs acteurs ont précédé Bruno Ganz dans le rôle d'Adolf Hitler, aux différentes périodes de sa vie, qu'il s'agisse de sa jeunesse, son ascension, ou de sa fin : Charlie Chaplin , dans Le Dictateur (où Hitler devient "Hynkel"), parodie du IIIème Reich devenue un classique du 7ème art, et Anthony Hopkins dans le téléfilm the Bunker, entre autres. Plus récemment, Robert Carlyle, avec "Adolf Hitler, La naissance du mal" (T.V.) et Noah Taylor (Max) ont endossé l'uniforme du "führer".

La polémique
Par la teneur de son sujet, extrêmement sensible, le film d'Oliver Hirschbiegel a suscité la polémique en Allemagne. N'était-il pas dangereux d' "humaniser" Adolf Hitler ? Selon le réalisateur, le danger résidait bien plus dans le fait de conserver de lui l'image irréelle d'un monstre qu'à le restituer dans ses traits d'homme: "C'est une insulte aux victimes de prétendre qu'il n'était pas un être humain (...) Il a su exactement ce qu'il faisait à chaque moment de sa vie, et, avec lui, tous ceux qui le suivaient (...) Si vous le trouvez sympathique, c'est que vous n'écoutez pas".
Pour Bruno Ganz, "Il n'était ni le pantin grotesque dont on rit aujourd'hui quand on entend ses discours, ni un fou enragé -ce serait beaucoup trop réducteur". Selon le Taggespiegel, l'acteur "montre que les choses les plus inhumaines peuvent sortir d'un être humain, ce qui ne les rend pas plus légères".

Berlin à Saint-Pétersbourg
Trouver des décors naturels qui évoquent le Berlin de 1945 s'avéra une vraie gageure pour la production du film, qui effectua de nombreux repérages, notamment en Bulgarie et en Roumanie. Le décorateur Bernd Lepel suggéra alors le nom de l'ancienne capitale des tsars, dont le style architectural correspondait aux attentes de l'équipe. La seconde moitié du film a pour sa part été tournée dans un bunker spécialement construit pour l'occasion dans les studios de Bavaria Films à Munich.

L'élocution d'Hitler
Pour être pleinement réaliste, le film devait s'emparer de l'intimité du "führer". "Sa façon de parler, par exemple -qu'on connaît grâce à ses discours- était de toute évidence très différente dans le privé", explique Bernd Eichinger, qui s'est servi de documents, de compte-rendus de conversation, et de l'enregistrement d'une discussion entre Hitler et Mahnstein, pour élaborer une "diction particulière", propre au dictateur.
"Je suis très sensible aux dialectes et je me suis rendu compte qu'il parlait un allemand mêlant un accent autrichien cultivé à un dialecte du sud de le Bavière, ce qui donne un son guttural et fait rouler les 'r' -mais pas autant que dans ses discours publics. Bruno Ganz, qui joue le rôle, a parfaitement réussi à restituer cette diction particulière".

Un acteur international
On peut noter au générique de La Chute la présence de Thomas Kretschmann, un acteur allemand qui "s'exporte" bien, déjà vu dans Le Pianiste ou Immortel (ad vitam).


Dernière édition par le Sam 30 Avr - 12:46, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monsieurjadis.canalblog.com
formula0ne
Overdosé
Overdosé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1272
Age : 37
Localisation : LAON en pic"o"rdie...
Emploi : Prof d'Histoire sans barbe, ni pipe, ni sacoche, ni carte du PC...
Loisirs : Web, jeux, sport, ciné, BD, karting, nature...
Date d'inscription : 24/12/2004

MessageSujet: Re: La chute   Mer 5 Jan - 19:07

Film polémiste mais sûrement intéressant. Ian Kershaw, le principal biographe d'HITLER, a affirmé que l'acteur principal jouait à la perfection son personnage, y compris jusque dans l'intonation de la voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
formula0ne
Overdosé
Overdosé
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1272
Age : 37
Localisation : LAON en pic"o"rdie...
Emploi : Prof d'Histoire sans barbe, ni pipe, ni sacoche, ni carte du PC...
Loisirs : Web, jeux, sport, ciné, BD, karting, nature...
Date d'inscription : 24/12/2004

MessageSujet: Re: La chute   Mer 5 Jan - 19:14

Tiens bien je viens de trouver une mini interview de lui, il précise par contre que le film est bon mais pas spécialement intéressant historiquement parlant.

Le Nouvel Observateur. – Qu’avez-vous pensé de «la Chute», le film d’Oliver Hirschbiegel?
Ian Kershaw. – C’est un bon film, bien qu’il n’y ait aucune profondeur philosophique ou interprétative de la situation historique.
N. O. – Considérez-vous qu’il reflète la réalité des derniers jours de Hitler dans le bunker?
I. Kershaw. – Il y a de nombreuses inexactitudes dans ce film. Néanmoins, je pense qu’il rend bien l’atmosphère dans le bunker durant les derniers jours.
N. O. – Permet-il de mieux comprendre la personnalité de Hitler et le génocide juif?
I. Kershaw. – Non. Je ne pense pas que ce film contribue en quoi que ce soit à une meilleure compréhension de Hitler ou de la Shoah.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
mimi
Singe savant
Singe savant
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1393
Age : 38
Localisation : Rennes
Emploi : sans
Loisirs : BD, musique, Lacan, Cénèque
Date d'inscription : 20/12/2004

MessageSujet: Re: La chute   Jeu 6 Jan - 0:50

Ca ne m'étonnerait pas que le film soit bon, L'Expérience est le meilleur film que j'ai vu au cinéma depuis Fight Club.

J'ai entendu beaucoup de gens se plaindre à la télé que ça n'abordait pas assez la Shoah. Personellement ça ne me choque pas que la question ne soit que très peu abordée. Montrer Hitler courir dans des champs de blé ça m'inquiéterait plus que de le voir faire des saloperies. Se dire que quelqu'un qui semble normal est capable de faire ce qu'il a fait... On éviterait de fréquenter des fans de Death Metal à l'avenir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guiguimaster
Tohu-Bohien
Tohu-Bohien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5612
Age : 37
Localisation : Ômiens
Emploi : Intermittant du spectacle dans l'éducation nationale
Loisirs : Avec un boulot pareil j'ai pas vraiment de temps pour ces conneries
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: La chute   Jeu 6 Jan - 1:42

Encore une fois le mot juste... je suis entièrement d'accord. Je comprend assez mal les critiques qui font de ce film un film "pervers et dangeureux" sous prétexte qu'Hitler y est présenté comme un être humain capable d'aimer, d'être gentil... Il serait temps au contraire de le ressituer dans son humanité ! En faire un monstre, c'est le disculper des crimes qu'il a comis. Le dépeindre en homme capable d'amour, de tendresse, de gentillesse, c'est ajouter des preuves accablantes sur l'ignominie du personnage. En revanche, il semblerait que le film disculpe les généraux allemand et concentre les responsabilités sur Hitler pour redorer l'iùage de la Wermacht... j'attend de voir le film pour me faire mon idée mais si c'est vrai, alors là en revanche c'est un peu plus grave... L'armée allemande a du sang sur les mains. La page est tournée et il ne viendrait pas à l'idée de demander encore des comptes à ces gens, mais l'armée est responsable elle aussi. quant au peuple... vaste débat mais j'ai peine à penser que les gens habitant les villages voisins de Dachau ou Auschwitz puissent soutenir qu'ils n'étaient pas au courant...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monsieurjadis.canalblog.com
Porki
Petit scarabée
Petit scarabée
avatar

Nombre de messages : 47
Localisation : Panam
Emploi : Oui
Loisirs : Spooooorrrrrrttttttttt
Date d'inscription : 07/01/2005

MessageSujet: Re: La chute   Lun 10 Jan - 19:28

Humanisé Hitler est une bonne chose car ce n'était pas un fou sanguinaire mais un polititien subtile et un bon stratège. Il a planifié la shoah et la même fait accélérer quand il a pensé perdre le contrôle de la guerre. On parle donc bien d'un homme cruel aux idées maléfiques.

Si quelqun a une référence de bouquin qui présente une analyse de l'implication de l'armée et du peuple allemand dans la shoah, je suis très intéressé.

Porki *dbz
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guiguimaster
Tohu-Bohien
Tohu-Bohien
avatar

Masculin
Nombre de messages : 5612
Age : 37
Localisation : Ômiens
Emploi : Intermittant du spectacle dans l'éducation nationale
Loisirs : Avec un boulot pareil j'ai pas vraiment de temps pour ces conneries
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: La chute   Lun 10 Jan - 20:06

Je vais laisser Guigo se faire un plaisir de te balancer une biblio de 50 titres, il va adorer ça et en plus c'est SA période ;)

Je suis 100% d'accord avec toi Porki... ce qui me rassure sur ce film, c'est que les "intellectuels" qui en disent du mal actuellement, c'est que des types que j'peux pas blairer d'ordinaire... je suis sur que ce film est une merveille qu'il faut voir absolument ! :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://monsieurjadis.canalblog.com
Guigo
Arbre sâcré
Arbre sâcré
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1780
Age : 36
Localisation : Patatland
Emploi : Fantôme à l'Education Nationale
Loisirs : HEAVY METAL OVER DRIVE
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: La chute   Lun 10 Jan - 21:25

Merci Guigui ! Vraiment, je suis touché par cette faveur...
Quant au débat concernant le film, que nous allons aller voir cette semaine, je suis entièrement d'accord avec vous tous, et ravis d'observer qu'on est entre gens intelligents... Un peu de fleurs ça ne fait jamais de mal à personne ! *bravo
Concernant, la commande bibliographique de Porki, je vais quand-même faire plus court que 50 titres... *hein
Le livre de base, qui fait l'unanimité chez les historiens actuels : Omer BARTOV: L'armée d'Hitler. Les soldats, les nazis et la guerre; je crois qu'il en existe une édition dans la collection "Points Histoire" au Seuil (sinon, la première édition est : Hachette, Paris, 1999).
Concernant la "solution finale", deux livres accessibles et écrits par deux historiens réputés :
_Philippe BURRIN: Hitler et les Juifs. Genèse d'un génocide, Paris, Seuil, coll. "Points Histoire", 1995.
_François BEDARIDA: Le nazisme et le génocide: histoire et témoignage, Paris, Presses-Pocket, 1992.
Pour finir, quelques ouvrages de reflexion politique...
_Serge BERSTEIN, Pierre MILZA : Dictionnaire historique des fascismes et du nazisme, Bruxelles, Complexe, 1992.
_Philippe BURRIN, Fascisme, nazisme, autoritarisme, Paris, Seuil, coll "Points Histoire", 2000.
_Henry ROUSSO (dir.): Stalinisme et nazisme. Histoire et mémoire comparées, Bruxelles/Paris, Complexe/HTP-CNRS, 1999.

J'espère que ça vous ira, mais je pense avoir bien sélectionné...
Bonne lecture, bonne reflexion...
"si peu de temps, et tant à faire [lire]..."
scratch
Enfin, pour revenir au débat sur le film, j'ai entendu dire qu'Alain Finkielkraut l'avait trouvé très stimulant... Je crois que c'est plutôt bon signe...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Porki
Petit scarabée
Petit scarabée
avatar

Nombre de messages : 47
Localisation : Panam
Emploi : Oui
Loisirs : Spooooorrrrrrttttttttt
Date d'inscription : 07/01/2005

MessageSujet: Re: La chute   Mar 11 Jan - 16:31

Merci pour les références guigo et à bientôt pour un debrieffing post film. Je pense y aller dans la semaine
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Guigo
Arbre sâcré
Arbre sâcré
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1780
Age : 36
Localisation : Patatland
Emploi : Fantôme à l'Education Nationale
Loisirs : HEAVY METAL OVER DRIVE
Date d'inscription : 18/12/2004

MessageSujet: Re: La chute   Dim 27 Fév - 16:00

Bon ben...Un mois après, j'ai repensé à donner mon avis sur ce film...
Personnellement, ce sera sans doute l'un des meilleurs que j'aurais vu cette année...La polémique soulevée par le film se révèle évidemment, après vision, l'oeuvre de sombres abrutis qui veulent se la jouer humanistes et intello, mais qui, dans leur acharnement et leur aveuglement, font place nette à des discours du genre de ceux de LePen ou Dieudonné (je pense en effet que la couverture médiatique de ces derniers est explicable par celle des premiers...)
Le film est un grand film, terrible et accablant pour la condition humaine.
Il montre le nazisme dans ses aspects les plus intimes, les plus humains, les plus attachants (l'empathie cinématographique avec les personnages permettant de se mettre à leur place est ici un procédé particulièrement efficient). On en revient encore à se poser cette évidente question : comment cela est-il possible ? Comment tant de gens ont-ils pu être à ce point aveuglés et/ou illuminés ? Il y a une approche religieuse, quasi messianique du nazisme, que je ne trouve pas inintéressante, et qui renvoie à une reflexion sur la religion qu'Aurel et moi ne renierions pas...
Il y a aussi les scènes parmi les plus dures qu'il m'ait été donné de voir au cinéma : c'est donc choquant mais édifiant.
Par ailleurs, l'interprétation est magistrale, le casting hallucinant : l'acteur qui joue Goebbels ne doit pas avoir une vie facile niveau drague : il a le regard qui tue littéralement (on a l'impression qu'il a plus de noir que de blanc dans les yeux !)...Seules petites imperfections, j'ai trouvé que de couper le témoignage du personnage principal, en plein dans ces phrases de confession, était une erreur, par contre, le retour sur le destin des criminels nazis, à la fin du film, fait froid dans le dos, et fait réfléchir sur l'efficacité de l'Organisation des Nations Unies...
Donc ce film est à voir, quasi impérativement !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
xenomorphe
Vieux sage
Vieux sage
avatar

Masculin
Nombre de messages : 1877
Age : 43
Localisation : entre le siège et le clavier
Emploi : le moins possible
Loisirs : DRESSAGE D'ENFANTS
Date d'inscription : 06/12/2006

MessageSujet: Re: La chute   Jeu 11 Jan - 16:36

J'ai -ENFIN !- vu ce film hier soir.
C'est une TUERIE dans tous les sens du terme.
Ça m'a laissé sans voix.
Jeu d'acteurs excellentissime, réalisation sobre, et ambiance MORTELLE (ahhhhhhhh putain cette scène où Eva Braun veut tanzen ein swing... Le VRAI sens ORIGINEL du mot GLAUQUE !!!!!!!)
Je pourrais faire deux pleines pages A4 sur ce film mais j'ai pas le temps :( hélas
Je mets : 18/20

PS : das experiment est génial aussi :) kel kiff !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.myspace.com/lamusiquequirendidiot
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La chute   

Revenir en haut Aller en bas
 
La chute
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chute de cheveux
» nouvelle à chute du XIXe (ou plus récente mais libre de droits)
» en chute libre !!!!!
» Nb de jours avec chute de neige : 2010 un cru exceptionnel ?
» Jean-Paul II Émission Spéciale- Son rôle dans la Chute du communisme

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Tohu-Bohu :: Détente :: La Toile :: Critiques-
Sauter vers: